Une question, une envie ? 01 64 83 57 00lundi au vendredi : 9H-12H / 14H-18H

La prévention des dommages liés aux douleurs articulaires passe par la réorganisation des bureaux

Essentiellement liés aux gestes professionnels, les troubles musculo-squelettiques (TMS) touchent plusieurs millions de personnes en Europe. Douloureux, ils perturbent la concentration et la disponibilité de vos équipes. Pour prévenir ces affections, une première étape importante réside dans le choix du mobilier. Vérifiez que le matériel et l’aménagement de vos bureaux respectent des conseils essentiels en termes d’ergonomie et n’hésitez pas à faire appel à des spécialistes pour des audits in situ.

3 conseils ergonomiques de base

 

Atteignant essentiellement les articulations (nuque, coude, genou, épaule, poignet …), les TMS se traduisent par une forte usure psychologique des salariés, souvent mise en évidence par une augmentation nette des arrêts maladie et des absences. Vous pouvez les réduire par une organisation des postes qui respecte les conseils suivants :

Un positionnement cohérent des différents éléments de mobilier : le réglage harmonieux en hauteur et en profondeur de la chaise et de la table de travail représentent des incontournables pour alléger la pression sur la colonne vertébrale.
Une utilisation reposante des outils informatiques : un appui souple des poignets sur le clavier, sans pronation, et le placement de la souris devant l’utilisateur permettent déjà de soulager les douleurs cervicales et des membres supérieurs. Repose-pieds et porte-copie facilitent également la saisie sur écran.
Une variété des tâches à effectuer : afin de limiter la répétition et l’intensité des mouvements, encouragez vos salariés à faire des pauses et à alterner les activités entre les différents équipements du bureau. Cette démarche se traduit aussi par une nette réduction du stress et de la fatigue visuelle.

Complémentaire du mobilier, l’intervention de spécialistes des TMS

 

Vous pouvez également vous appuyer sur les compétences d’un ergonome pour vérifier que des terrains favorables aux troubles musculo-squelettiques ne demeurent pas « cachés » malgré vos efforts au niveau de l’agencement. Il arrive fréquemment que l’environnement professionnel affiche de bonnes performances globales en termes de prévention  (postes aménagés, organisation assez souple du rythme de travail…), mais que certaines pratiques bureautiques restent exécutées avec une très mauvaise configuration.

Réalisées sous la forme d’un audit sur site de plusieurs jours, les analyses de ce consultant peuvent se voir formalisées dans un rapport. Pensez à convenir de cette possibilité bien pratique lors de la définition de la mission. La lecture de cette expertise et de ses propositions correctives vous permet de disposer de plusieurs pistes d’amélioration, généralement assez simples à mettre en œuvre.

N’oubliez pas de vous interroger sur la nécessité de sensibiliser plus fortement et plus régulièrement votre personnel. Plusieurs spécialistes de la prévention des TMS vous proposent des formations complètes, qui rappellent notamment les « mauvais » gestes à éviter et offrent aux salariés des moyens d’action sur leur posture.

 

Tabouret ergonomiqueStop aux TMS en entreprise ! Pensez à protéger tous vos salariés

Pour contrecarrer les risques articulaires et sanguins liés au maintien prolongé d’une position assise, plusieurs types de mobiliers innovants sont disponibles. Les sièges ergonomiques permettent, par leur forme très travaillée et leur modularité, de réduire efficacement la dorsalgie. Ils peuvent même autoriser un travail semi-debout particulièrement confortable.

 

 

 

Découvrez aussi :