Tous nos conseils pour un éclairage optimal au bureau

Publié le : 02/11/2020 13:00:00
Catégories : Guide d'achat

Au même titre que le siège et l’ergonomie, l’éclairage contribue à l’efficacité des salariés de votre entreprise. Choisir une bonne luminosité évitera la détérioration de la vue et les fatigues intempestives. Selon l’activité exercée, la lumière n’aura pas la même intensité. Suivez nos conseils pour bien éclairer votre lieu de travail pour garantir un maximum de confort au bureau tout en faisant attention à la consommation d’énergie.

 éclairage pour bureau

L’éclairage en question dans vos bureaux, entre confort et nécessité

Votre espace de travail peut bénéficier d’une lumière naturelle, il s’agit de la lumière du jour. La loi n’exige pas de minimum concernant son intensité dans votre entreprise, mais celle-ci n’est pas continue pour permettre un éclairement uniforme toute la journée. La législation française et les normes préconisent donc de disposer d’éclairages directs et indirects afin d'optimiser votre espace de travail. L’éclairage direct se caractérise par toutes les lumières issues du plafond et nous parlons d’éclairage indirect en présence de lampes à pied, de luminaires, halogènes et appliques murales.

Les normes de l’éclairage

Le respect des normes est particulièrement important, tant pour votre santé que votre productivité. En effet, il est exigé par la Médecine du travail un éclairage de 450 lux minimum et la norme NF EN 12464-1 préconise 500 lux pour les tâches sur écrans d’ordinateur. Des plafonniers dans un bureau éclairent à hauteur de 200 à 300 lux, il convient donc de compléter avec une lumière locale, comme une lampe de bureau, pour travailler dans des conditions optimales.

Un bon conseil : adaptez l’éclairage selon les tâches

Selon les métiers, l’éclairage demandé n’est pas le même. Plus une mission demandant beaucoup précision, une luminosité locale est conseillée, comme une lampe à pied axée sur votre espace de travail. Ainsi il est préférable d’installer sur vos tables de bureau ou tables de réunion, des lampes à bras longs, malléables pour avoir une luminosité plus soutenue et plus précise. La tête de la lampe ou du luminaire doit être placée à 40 cm au-dessus du plan de travail.

Une des astuces consiste à s'équiper de lampes, luminaires ou lampadaires à doubles LEDS pour varier l'intensité de l'éclairage suivant vos besoins. A noter que l'ampoule LED est particulièrement économique et durable.

Des opposants de taille au bureau : les reflets

Certains effets néfastes, tels que les reflets, peuvent entraîner une mauvaise posture sur votre siège ou fauteuil de bureau, et par conséquent des maux de dos, voire des troubles musculo-squelettiques. Il est alors conseillé de vous doter d'accessoires de mobilier de bureau, comme une lampe fluorescente à éclairage asymétrique pour atténuer l’éblouissement direct et indirect et augmenter la zone éclairée de votre bureau. Pour une meilleure visualisation, préférez un éclairage latéral sur une surface horizontale.

La température de la couleur pour un éclairage parfait

La température de la couleur est aussi à prendre en compte dans l’aménagement et l'ambiance de vos pièces de travail. La Médecine du travail demande qu’elle soit comprise entre 2700 et 3400 Kelvin, caractéristique d’une lumière chaude. Par ailleurs la norme NF EN 12464-1 impose un IRC (Indice de Restitution de la Couleur) minimum de 80.

Les luminaires supérieurs à 5000 Kelvin diffuseront une lumière blanche et vive qui favorise la concentration tandis que ceux inférieurs à 4000 Kelvins vous inviteront davantage à la relaxation. 

Adaptez la lumière selon les collaborateurs de votre entreprise

En résumé pour bénéficier d'un confort visuel adéquat dans bureau, open-space ou espace de travail, vous devez respecter les normes et les législations imposées par la Médecine du travail et le Code du travail. Combinez lumière naturelle, avec éclairage direct et indirect, pour vous assurer des conditions de travail optimales. Adaptez l’intensité et la précision de la lumière en fonction des tâches effectuées. Par ailleurs il convient d’ajuster la luminosité en fonction de l’âge. En effet une personne de la quarantaine aura besoin de plus de lumière qu’une personne de la vingtaine.

En automne et en hiver, optez pour la luminothérapie au bureau

Les bénéfices de la lumière directe sur notre horloge interne et nos fonctions biologiques ne sont plus à démontrer. A l'approche de l'automne, nous manquons de luminosité et cela a un impact négatif sur notre organisme. Pour y pallier, nous vous proposons des accessoires de mobilier de bureau comme les lampes de luminothérapie modulaires.

Équipées de 2 types de LEDS pour une lumière blanche et une lumière bleue, ces lampes sont idéales pour lutter contre la baisse de luminosité et facile à disposer sur votre bureau. Cet éclairage dispose d'un spectre très large sans émission de rayons UV et infrarouges, en conformité avec les normes en matière de lumière et des dispositifs médicaux européens. Il s'agit par ailleurs d'un dispositif médical de classe II A : CE0459 dont la certification médicale délivrée par l'organisme notifié Français atteste de sa conformité aux directives 93/42/CEE et 2007/47/CEE. 

 

Une question supplémentaire ? L’équipe Concept bureau reste à votre disposition pour vous éclairer sur n’importe quel sujet d’aménagement de  mobilier, bureau, de salle de réunion, de banque d’accueil, de cafétéria, sièges et fauteuils ou tout autre accessoire de bureau... Pour cela il vous suffit de nous contacter.

Découvrez aussi :

Partager ce contenu